Infirmière

Dans la famille, c’est contagieux. Un papa infirmier psychiatrique, une maman institutrice spécialisée, des médecins, infirmières, psychologue, assistante sociale, et même des cousins non atteints qui se marient avec des infirmières.

Lors d’une hospitalisation de trois semaines à l’âge de 11 ans, j’ai eu la révélation, moi aussi je serai infirmière.

En fin de 3ème, au moment du choix de l’orientation, entre les deux mon coeur balance. La musique, que je pratique depuis l’enfance, a été la plus forte.

Et puis, longue hospitalisation de mon premier enfant, de nouveau plongée dans le « bain », ça y est, ça me reprend. La musique m’avait conduite alimentairement à vendre des pianos, ce n’est pas tout à fait ce dont j’avais rêvé, j’ai repris mes études. D’abord d’ aide-soignante, puis d’infirmière.

Une fois le diplôme en poche, non contente d’avoir été contaminée par le virus de la vocation infirmière, j’ai également été touchée par celui de la gériatrie. Oui je sais, je cumule.

Le propre de la gériatrie, c’est de considérer le patient dans sa globalité. Il n’est pas une pneumopathie ni un col du fémur. C’est une Personne, avec un grand P. Qui a une histoire de vie longue comme le bras, qui a l’âge des grands-parents des jeunes diplômé(e)s, et qui a mille choses à nous apprendre. Qui a besoin de nous, aides-soignantes, infirmières, à l’instant T où nous nous rencontrons, parce qu’une défaillance survient. Nous sommes là pour l’aider à surmonter ce moment difficile, et à repartir et rebondir dans les meilleures conditions possibles.

Tous ne repartent pas, certains de ces patients âgés arrivent au terme de leur vie. Nous nous efforçons alors de soulager les sympômes inconfortables, de leur apporter une présence rassurante, et des soins adaptés, bref, de les accompagner au bout du chemin.

Travailler en gériatrie amène naturellement à s’intéresser aux soins palliatifs. Dans les deux cas nous soignons une Personne et non une pathologie.

Je m’y suis donc intéressée, au point d’avoir envie d’y travailler.

Il s’agit de votre tout premier article Cliquez sur le lien Modifier pour le modifier ou le supprimer ou commencez un nouvel article. Si vous le souhaitez, utilisez cet article pour indiquer aux lecteurs pourquoi vous avez commencé ce blog et ce que vous envisagez d’en faire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s