Les aidants

Vous, qu’on appelle les aidants: épouses, époux, enfants, amis, qui êtes présents jour et nuit au côté de votre proche, sans écouter votre fatigue, vos peurs, votre chagrin, c’est à vous que j’écris  aujourd’hui.

Vous avez parfois du mal à nous laisser de la place. Nous arrivons, nous nous installons, prenons  de l’espace,  chamboulons vos habitudes, votre rôle, sous prétexte de vous aider, de vous soulager.

Faire la toilette, donner à manger, lever, recoucher, donner les médicaments, veiller la nuit, vous le faites depuis longtemps. Mais au retour d’une hospitalisation, lorsque la maladie avance et demande de plus en plus de soins et d’attention,  vous voilà épuisés, angoissés. Certains d’entre vous décuplez vos forces sans compter en vous oubliant vous même, au risque de tomber malade à votre tour, ou vous blesser en mobilisant votre proche.

Lorsque l’Hospitalisation à Domicile est mise en place pour son retour à la maison, vous nous acceptez avec difficulté, voire méfiance. Il faut vous apprivoiser, instaurer une relation de confiance, ne pas empiéter sur votre « territoire ». Nous vous laissons alors faire comme avant, mais en veillant sur vous. Nous vous apportons notre aide par petites touches, mine de rien. Puis un jour, vous nous demandez de faire la toilette, ou donner les médicaments. Vous lâchez un peu de leste, vous vous détendez.

C’est dur de lâcher prise, cette impression d’abandonner si vous ne faites pas tout vous même.

C’est vous qui êtes en première ligne, qui la (ou le) connaissez mieux que personne. C’est vous notre personne référente, son « aidant principal ». Vous avez une place primordiale dans sa vie, et ça, personne ne pourra jamais vous l’enlever. Même si vous acceptez l’aide d’un tiers.

 

 

 

 

 

 

3 réflexions sur “Les aidants

  1. Bravo Anne Marie pour ce témoignage. Il y a à dire et à regarder dans ce récit qui est finalement celui de l’expression d’une vie. J’en reviens à ma TEMPORALITÉ ce temps qui appartient à l’autre ce temps qui est juste ce qu’ils leurs restent. Quel merveilleux témoignage. Quel beau métier vous faites. Quelles belles personnes vous êtes. Merci de m’avoir permis d’être des votres pendant quelques temps.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s