Oublier la maladie

Février 2015 Après mes deux premières expériences, j'ai senti la nécessité de prendre du recul. En effet, ce n'est pas thérapeutique de fonctionner à l'affectif et aux sentiments. Si je veux apporter un "plus" aux patients par le biais de la musique, il faut que cela soit plus réfléchi, avec un tenant et un aboutissant.…Lire la suite Oublier la maladie